Actualités

Semaine de la science édition spéciale "année de la chimie"

Par ANTOINE DEBROCK, publié le lundi 24 septembre 2018 13:43 - Mis à jour le lundi 5 novembre 2018 13:35
chimie logo.jpg

L’année scolaire 2018-2019 a été désignée par le ministère de l’Éducation nationale année de la chimie de l’école à l’université.

Au Collège Mme de Sévigné à Auchel, du 17 au 21 décembre 2018, on fête les sciences avec les classes de cycle 3 et de  5 ème , dont celles de SEGPA et ULIS.

Les professeurs de Physique – Chimie et de S.V.T. proposeront  divers ateliers scientifiques en particulier autour de la CHIMIE : analyses de l’eau, étude de mélanges (eau-alcool, eau-solides), phénomènes de capillarité…

En pièces jointes, vous trouverez différentes informations sur l’année de la chimie ainsi que sur le site : http://eduscol.education.fr/cid123019/annee-de-la-chimie-2018-2019.html .

 

Voici un aperçu des expériences présentées par les élèves de troisième lors de cette semaine :

 

→ Vérification du degré d’alcool dans une boisson alcoolisée :

Après l’explication du fonctionnement d’un densimètre, chaque élève va lire le degré d’alcool de certaines solutions, telles que l’alcool ménager ou le vin blanc.

 

→ Etude des effets thermiques lors de la dissolution de solides dans l’eau :

On présente une bouteille d’un déboucheur d’évier. Sur l’étiquette, est indiqué « risque de brûlure », c'est-à-dire que la réaction entre le produit et l’eau dans l’évier libère de la chaleur.

Nous allons nous intéresser à la dissolution de solides. Y – t-il aussi un risque de brûlure en dissolvant un solide dans une solution aqueuse ?

Pour répondre à cette question, chaque élève mesurera l’évolution de la température lors de différentes dissolution.

 

→ Distinguer une eau dure d’une eau douce :

Dans le Pas-de-Calais, l’eau du robinet contient beaucoup de calcaire : on dit que l’eau est dure. Inversement, quand il y a peu de calcaire, l’eau est dite douce.

Pour distinguer ces eaux, les élèves testeront leur pouvoir moussant.

 

→ Montrer la présence de sucre dans une solution :

L’élève mélangera la solution à tester avec un réactif bleu et chauffera  le mélange. Le passage du bleu au rouge indique la présence de sucre.

 

→ Trouver la nature de solutions :

A l’aide d’une pipette, chaque élève versera une dose de jus de chou rouge dans un tube à essai contenant une solution à tester ( jus de citron, vinaigre, déboucheur d’évier, …)

Suivant la couleur du mélange, on pourra savoir si la solution est neutre, acide ou basique.

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1